Nous en avons parlé en introduction, le blackjack est un jeu où vous avez le contrôle, dans un premier temps grâce aux actions que vous allez mener, mais aussi grâce aux stratégies que vous pouvez inclure dans votre jeu. Aujourd’hui, vous allez apprendre à maitriser ces stratégies qui sont simples à comprendre mais pas si facile à mettre en place car elles demandent tout simplement de la pratique, beaucoup de pratique.

Deux stratégies à combiner

Nous vous les présentons dans l’ordre d’apprentissage. Ne commencez pas par la stratégie du comptage des cartes si vous n’avez pas le parfait contrôle de la technique de base, c’est une logique qu’il faut respecter.

La stratégie de base dans un premier temps

Comme son nom l’indique, cette stratégie est la base de tout ce qui va découler ensuite. Elle consiste à anticiper les coups à faire, les actions à mener par rapport à votre première main, l’initiale et par rapport à la carte découverte du croupier.

La logique est la suivante : vous connaissez vos cartes et vous connaissez 50% du jeu de votre adversaire le croupier. En prévoyant les actions à mener pour chaque situation possible, vous allez pouvoir prendre la meilleure décision possible. Toutes les situations ont été répertoriées dans le tableau suivant. Ce qui est important, c’est d’apprendre le contenu de ce tableau. Rassurez-vous, si vous jouez en ligne, vous pouvez l’avoir sous les yeux et dans certains casinos terrestres, il est autorisé d’avoir une copie de ce tableau, une bonne façon d’apprendre petit à petit, mais à terme, le mieux est de l’avoir dans la tête pour réagir rapidement. Ce tableau n’est pas compliqué, vous avez en plus des « zones » de même action facile à retenir. En mettant en application ces règles, vous verrez votre jeu s’améliorer et vos résultats devenir bien meilleurs.

La stratégie du comptage des cartes

Cette technique pour compter les cartes a été mise en place une dizaine d’années après que la technique de base fut découverte. C’est Thorp, un mathématicien américain qui en est à l’origine. Simplement en observant le déroulement d’une partie, il arriva à une conclusion logique : du fait que le blackjack est un jeu sans remise, c’est-à-dire qu’il n’y a pas mélange de carte après chaque manche, le sabot se vide petit à petit. Si vous savez ce qui est sorti du sabot, vous pouvez donc en déduire ce qui reste à l’intérieur. Cela va de soit.

Mais il serait difficile de se concentrer sur chacune des cartes qui sortent et qui sont distribuées ou tirées. C’est pour cette raison que Thorp imagina un regroupement des cartes afin d’avoir une tendance plutôt qu’un compte précis. Sa technique consiste donc à compter des groupes de cartes, trois au total, en leurs attribuant des points :

  • De 2 à 6 = +1 pt
  • De 7 à 9 = 0 pt
  • De 10 à l’as = -1 pt

Vous démarrez un sabot à 0 pt. Pour votre information, si vous comptez un jeu de 52 cartes, vous arriverez à 0 pt au final. Dès qu’une carte sort du sabot, vous lui attribuez la notation correspondante, c’est comme cela que vous allez pouvoir savoir où vous en êtes. Ensuite, il y a une règle à comprendre et à appliquer :

  • Si le compte est positif, cela veut dire que beaucoup de petites cartes sont sorties du sabot, ce qui est donc avantageux pour vous. C’est le moment de jouer fort.
  • Si le compte est négatif, les grosses cartes sont sorties. Les petites cartes restantes sont à l’avantage du banquier. C’est le moment de calmer les mises.

Un film dont nous vous parlerons dans un autre article image cela à la perfection, c’est Las Vegas 21, que nous vous conseillons de regarder si cela vous passionne.