Il est clair que de nos jours, il faut faire plus attention avec nos comportements car la société parfois nous pousse, sans vouloir en excuser certains, à la surconsommation. C’est un terme qui se rapporte à la nourriture principalement mais nous pouvons l’adapter parfois à d’autres domaines, dont les jeux d’argent. Nous nous expliquons : dans notre société où l’on parle de crise sans arrêt d’un coté, et puis de l’autre, on nous pousse à acheter constamment. Pour cela, il faut de l’argent et le jeu est un moyen de s’en procurer, c’est ce que pensent certains alors qu’en réalité, c’est plus une façon de se détendre dans laquelle l’argent n’a pas un rôle majeur, ou en tout cas ne devrait pas en avoir un. Malgré le fait que nous travaillons dans cette industrie, nous ne vous poussons pas au jeu intense car nous savons ce que cela pourrait provoquer chez certains.

Ce n’est qu’une minorité de joueurs, mais il ne faut pas l’exclure

En effet, chez certains joueurs, le jeu apparait comme un hobby au départ et puis tourne vite comme étant une nécessité. Rassurez-vous, ce n’est pas parce que vous allez faire une partie de machine à sous que vous allez devenir accro au point de ne plus pouvoir vous en passer. Il faut déjà « être prédisposé » à l’addiction pour tomber dedans.

Mais nous savons que cela existe et nous le gardons à l’esprit. Aujourd’hui, en tant que guide de casino, notre rôle est de vous alerter, pas de vous effrayer. Alors amusez-vous, continuez à jouer tant que vous vous faites plaisir. Si vos sensations changent, soyez prêt à stopper le jeu pendant quelques jours ou quelques semaines pour voir comment vous réagissez. Si cela ne vous manque pas, alors c’est parfait, sinon, vous pouvez commencer à vous poser des questions.

Il y a des signes qui ne trompent pas

Vous allez vite le savoir si vous êtes passé dans la classe qu’on appelle « joueurs addict », car il y a des signes annonciateurs, qui généralement, ne trompent pas. Nous en avons listé quelques uns pour que vous puissiez vous en rendre compte par vous-même :

  • Vous commencez à jouer dès que vous avez du temps libre
  • Le jeu est devenu votre seul passe temps
  • Vous voyez de moins en moins vos amis et votre famille
  • L’argent de vos plaisirs habituels est investi dans le jeu
  • Votre humeur est changeante, vos proches ne vous reconnaissent plus
  • Vous pensez à vous refaire après chaque perte, ce qui vous entraine dans un cercle vicieux dont vous ne pouvez sortir.

Vous vous reconnaissez dans certains de ces exemples ? Alors essayez de faire le bilan et voir si effectivement, vous pensez que le jeu a pris le dessus sur vous.

Deux organisations à la hauteur qui peuvent vous aider

Ce que nous vous proposons si vous pensez avoir un problème avec le jeu, c’est d’en un premier temps d’en parler à vos proches et dans un second temps, de voir si vous avez la possibilité de prendre contact avec des professionnels qui pourront vous apporter un soutien plus adapté : SOS Joueurs et Adictel sont vraiment les deux organisations que nous recommandons.